• Chapitre 6.

    Chapitre 6.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chapitre 6.

    Je ne saurais dire ou est ce que j'ai bien pu trouver cette force pour courir aussi vite et aussi longtemps. Je ne veux pas m'arrêter un  seul instant pour reprendre mon souffle, par peur ne plus pouvoir me relever et d'être à nouveau précipitée dans un état ou ni mes bras, ni jambes ne voudraient m'obéir. Je sens un liquide glacé dégouliner sur mes joues, qui ont très rapidement pris une teinte, rouge sous l'effet de l'effort physique que j'exerce en ce moment. Est-ce mes premières larmes d'inquiétude ?

    J'ai comme l'impression que mon cœur va cesser de battre et que mes poumons vont exploser dans ma poitrine. Le souffle court, les jambes qui commencent à se faire lourdes, je continus mon chemin à toute vitesse jusqu'à ce que j'arrive devant l'immense bâtiment que je cherchais. J'ai passé tant de mois dans cette prison, tant de temps à essayer de briser cette glace qui enfermait mon esprit et une partie de mon âme meurtrie. La seule chose qui me retenait en vie était la perfusion insérée dans mon bras, squelettique. J'ai horreur de savoir que maintenant, ce n'est plus moi qui est dans cet état mais lui. Celui qui m'a tant donné, celui qui m'a sauvé d'une vie sans avenir. Je veux le retrouver mais en vie.

    Je me précipite dans les tristes couloirs de l'hôpital, bousculant quelques personnes sur mon passage mais qu'importe, j'ai si peur qu'une seconde de trop me soit fatal. Je monte à toute vitesse, les escaliers montant jusqu'au cinquième étage, je sais qu'il est là-bas et j'y suis presque. Les passants m'adressent des regards interrogateurs mais alors que j'arrive enfin au bon étage, je croise le regard d'une dame qui me rappelle celui qui m'a sauvé. Celle-ci possède une longue chevelure ébène et ses yeux sont aussi sombres que lui. Serait-ce sa mère ? Mais je ne me pose pas plus de question car je me réfugie rapidement dans un autre couloir, sa chambre est au bout de celui-ci. Je m'arrête devant sa porte, toute essoufflée, le cœur battant, les jambes tremblantes, le front recouvert de sueur. Mes doigts gonflés se posent lentement sur le poignet de la porte puis je l'ouvre. Je suis soulagée mais aussi triste, bouleversée de ce que je risque de voir. Une lumière aveuglante se précipite sur mon visage, ce qui m'oblige à plisser les yeux. J'ai horriblement mal aux pieds et j'ai encore du mal à reprendre mon souffle.

    Et je le vois enfin, étendu sur un lit aux draps blancs, le teint pâle, les paupières closes. Je pousse un long soupir en m'avançant avec hésitation vers son lit. Son front et son torse sont recouverts de bandages ou l'on voit à certains endroits, d'énormes taches de sang. Je m'arrête près de son lit, je tremble, j'ai si peur. Mes doigts touchent légèrement les draps le protégeant, je l'observe longuement. Il a l'air si serein mais si proche de la mort...

    Mes doigts se baladent un instant avant de rencontrer la main glacé de mon sauveur. Je renifle bruyamment en sentant le contact de sa peau puis mes doigts finissent par enlacer les siens avec une telle intensité que j'ai l'impression que je vais lui briser les os de sa main. Je ne veux plus le lâcher par peur qu'il s'en aille, loin.

    C'est de ma faute, tout est de ma faute. Il va surement mourir à cause de moi, je suis sure que c'est à cause de moi...

    Je renifle à nouveau en m'asseyant sur son lit pour ensuite m'allonger près de lui, je reste un court instant à observer sa réaction mais il ne se passe rien. Je renifle encore, je sens les larmes me monter aux yeux, et me rapproche de lui jusqu'à poser ma tête dans le creux de son cou, ma main se glisse vers son autre joue que je me mets à caresser avec tendresse, je me love contre lui en espérant au plus profond de mon cœur, qu'il se réveille et qu'il me regarde. Le sentir près de moi est un tel soulagement que je ne peux plus retenir mes larmes, je pleure... Encore et encore... Laissant les fines gouttes salées, dégouliner sur mes joues puis s'écraser sur les bandages du jeune homme sur qui, je ne cesse de resserrer mon étreinte. Je tremble, je renifle bruyamment, je gémis discrètement car je n'ai plus de voix depuis longtemps et je pense que je ne retrouverai jamais la parole. Malgré mes cordes vocales brisées, je tente de lui murmurer dans un souffle son nom à l'oreille, mais j'ai l'impression qu'il ne m'entend pas et cela ne m'étonnerai guère. « Sasuke... Sasuke... Réveille toi... Sasuke... » Ce sont les seules paroles que je tente sans cesse de lui souffler. Je pleure encore, mes larmes refusent de cesser de couler. Les bandages de Sasuke sont bientôt imbibés de larmes. Je sens son souffle irrégulier me caresser les cheveux, j'entends son cœur battre lentement, comptant les battements de celui-ci en priant pour que ce ne soit pas les derniers.

    Tant de sentiments refont surfacent après tant de mois de silence, j'ai si mal. Les émotions m'envahissent et je ne sais plus ce que je dois ressentir à cet instant précis.

    Le bruit d'une porte qui s'ouvre me fait sortir de mes pensées, je relève alors les yeux vers la personne qui vient d'entrer dans la pièce, c'est ma grand-mère. Elle a l'air tout aussi bouleversé que moi, ses mains osseuses se plaquent sur ses lèvres puis sur son cœur. Elle est inquiète et stupéfaite de me voir aussi proche de Sasuke, je pense qu'auparavant, elle aurait sauté au plafond mais à cet instant, je doute qu'elle s'en intéresse. Sasuke est dans le coma et il ne va surement jamais se réveiller... Je déteste cette pensée.

    Après avoir insisté longuement avec les médecins pour que je puisse dormir dans un lit à coté de Sasuke, ils ont enfin accepté même si je ne fais pas partie de sa famille. Je veille sur lui comme il l'a fait pour moi, je vais parfois m'allonger à ses cotés pour écouter son cœur battre, caresser tendrement son cou et ses mains, glisser mes doigts dans sa chevelure ébène mais je ne l'ai pas vu ouvrir les yeux, une seule fois.

    Je ne dors plus, je passe mes nuits à l'observer avec une telle intensité que j'en ai mal aux yeux. Puis je finis toujours par m'endormir pour m'évader dans des rêves étranges et parfois effrayants. Chaque jour, la mère de Sasuke se rend dans sa chambre, elle verse quelques larmes en serrant les mains de Sasuke dans les siennes puis elle le couvre toujours de baisers. Naruto passe souvent en compagnie d'une jeune fille possédant une longue chevelure d'un noir profond que j'envie énormément, je pus voir aussi, un autre jour, une fille aux cheveux rouge et je suis persuadée que c'est la fille dont m'a tant parlé Sasuke, son ex copine mais j'ai oublié le nom depuis longtemps... Je l'ai aperçus alors qu'elle se rendait dans la chambre de Sasuke et je n'ai pas voulu l'a déranger donc je suis restée dans le couloir à lire des magazines qui ne m'intéressaient guère.

    De par le fait que je ne puisse plus parler, ma grand-mère a prévenus la mère de Sasuke que j'étais muette. Mais cela ne l'empêche jamais de m'adresser la parole, au départ, elle se montrait plutôt distante avec moi mais aujourd'hui, elle me parle avec plus de sympathie.

    - Tu vas bien, Sakura ?

    Me demande t-elle chaque jour, je me contente à chaque fois de hocher la tête. Je sais que je lui mens... Non, je vais mal et je doute fortement qu'elle aussi aille bien. Son fils est entre la vie et la mort. Puis je m'absente parfois pour donner plus d'intimité entre la mère et son fils. En attendant, je hère dans les couloirs à la recherche d'une quelconque occupation, pouvant rendre mes journées un peu moins tristes mais il est toujours difficile de se distraire quand on est entouré de personnes malades, parfois incapable de marcher... J'ai tellement envie d'aller marcher dans les bois ou faire du vélo comme Sasuke me l'a apprit. mais je ne veux plus m'éloigner de lui et je n'irais jamais savourer l'air chaud de l'été sans lui.

    Je vagabonde encore quelques minutes dans les couloirs pour ensuite retourner dans ma chambre. La mère de Sasuke n'est plus là, elle est partie... Je m'installe à coté du lit de Sasuke et lâche un long soupir en le regardant tristement, je n'en peux plus... Il me manque trop. Je laisse alors tomber ma tête sur son lit et ma droite se met à chercher celle de Sasuke que je finis par trouver et enlacer. Je ne sais pas combien de temps je vais rester dans cette position mais le poids de mon désespoir devient trop lourd...Changement de Narrateur.

    Depuis combien de temps suis-je dans ce monde si obscur, est ce que le paradis ressemble vraiment à ça ? Je m'étais pourtant fait une autre image de cet endroit, celui dans lequel je suis est si sombre et confus. J'espère sincèrement qu'en ce moment je me trouve au purgatoire et non au paradis... Mais je ne pensais pas que les morts devaient attendre si longtemps pour enfin rejoindre le lieu éternel qui leur était destiné. Je ne pense pas que mon destin se finisse en enfer, je trouve que j'ai été assez sage... Peut-être un peu trop. Merde, c'est con. Je suis mort à l'âge de 21 ans et... C'est bon! Mes souvenirs reviennent.... Je n'ai même pas eu le temps de revoir Sakura.

    Quelle ignoble défaite.

    Au départ, j'aimais beaucoup cette impression de voler au-dessus du vide infini mais maintenant j'en ai peur car je ne sais pas si cela cessera un jour. Je veux sortir de ce monde, je veux revenir dans celui des humains, mon monde. Je ne sais pas depuis combien je supplie mon corps pour qu'il se réveille mais chaque seconde qui passe me fait perdre un peu de mon espoir.

                            .....

    Cet cet univers dans lequel je nage, s'éclaircit peu à peu... Comme si le soleil se levait sur cet immense vide. Est-ce mon passage au paradis ou est-ce que c'est mon miracle que je supplie d'avoir depuis longtemps ? Je commence à avoir des sensations étranges... Des sons aigus sifflent dans mes oreilles, des frissons parcourent tout mon corps et je commence à avoir mal... C'est désagréable. J'entends quelque chose aussi... Une mélodie douce et c'est comme si je l'entendais de mieux en mieux. Je tremble... Je sens mon coeur battre, je suis donc vivant ?!

    Mes yeux s'ouvrent subitement mais se referment aussitôt lorsque je sens les rayons du soleil me les brûler. Mes paupières sont horriblement lourdes mais je tente à nouveau de les ouvrir. Au bout de quelques tentatives, je vois enfin la scène qui se déroule devant mes yeux. Je me trouve dans une pièce, simple et triste. Il y a peu de meubles et peu de décorations... La fenêtre est grande ouverte, celle-ci laisse apparaître une magnifique vue sur un lac. Mais merde, ou suis-je... Il a l'air de faire un temps radieux dehors et pourtant, j'ai froid, j'ai horriblement froid... Non, seule une petite partie mon corps est réchauffée. Ma main gauche.... Mes yeux fatigués se mettent à rechercher ma main . Mes pupilles s'agrandissent lorsque j'aperçois cette petite main, fine et douce, posée sur la mienne. Une longue chevelure rose se trouve à coté de celle-ci et quelques mèches viennent caresser ma peau. Malgré mon temps de réaction qui est très minime et ma fatigue, je reconnais cette personne qui n'est autre que Sakura. Mes lèvres se mettent à trembler, je suis comme émue... J'ai tant voulu la revoir et j'ai pourtant pensé que je ne l'a reverrait plus jamais. Elle est ici, prêt de moi. D'une voix faible, je tente de lui murmurer un simple.

    - Sakura...

     Immédiatement, la tête de la rose se relève vers moi. Ses grands yeux verts expriment une grande surprise. Elle me regarde un court instant, les yeux exorbités, le bouche légèrement ouvertes puis dans les secondes qui suivent, je l'a surprend en train de se jeter sur moi, ce qui me coupe le souffle. Ses bras se glissent derrière ma nuque et sa tête vient se nicher contre mon cou, un tel contact me remplit d'émotion. Je l'a sens se gigoter contre moi, elle tremble... Elle pleure ?

    Je suis faible mais j'ai tellement rêvé de ce moment que mes mains arrivent à se glisser vers sa taille et à la serrer contre moi. Je sens bientôt un liquide chaud dégouliner contre ma gorge et c'est bel et bien des larmes, Sakura pleure! Elle a enfin une expression sur son visage. Mes mains tremblantes remontent vers sont visage pour que je puisse le redresser afin de voir si ce que je pense n'est pas faux. En relevant sa tête, je suis stupéfait de voir que ses yeux et joues sont baignés de larmes, elle renifle bruyamment en continuant à pleurer. Elle a si peur pour moi ?

    Mes doigts commencent à caresser son visage meurtrie par le chagrin, j'essuie ses larmes qui ne cessent de couler. Puis dans un élan de joie et d'émotion, je rapproche son visage du mien. Mes lèvres entre enfin en contact avec les siennes, légèrement humides, douces et envoutantes, je ne sais pas si j'arriverai à me détacher de ses lèvres... Celle-ci n'a aucun mouvement de recule, je pus ressentir de l'étonnement au départ mais sa bouche, finit par s'entre ouvrir... Je l'a sens se coller un peu plus contre moi, sa poitrine contre mon torse. Mes mains caressent tendrement ses joues, encore mouillées mais ses larmes ont enfin cessées de couler. Ses fins doigts remontent vers ma chevelure, dans laquelle ils se faufilent. J'approfondis le baiser, Sakura fait de même. Le baiser qui était au départ, lent, devient de plus en plus passionné. je suis moi même surpris des performances de Sakura. Je ferme les yeux, savourant ce contact et cette tendresse dont je rêve depuis des mois. Mon coeur bat à une vitesse surhumaine, je crois que j'entends aussi celui de Sakura, battre à tout rompre.

    Le baiser prend fin, j'ai encore le goût de ses lèvres savoureuses. Nous nous regardons pendant un long moment puis je finis par lui sourire tout en essuyant une dernière larme qui commence à couler sur la joue de ma rose.

    L'espoir que je garde depuis plusieurs mois est j'espère, sur le point de se réaliser. J'ai comme l'impression de l'a supplier du regard, mon sourire l'encourage et je sais qu'elle peut y arriver. Si elle a pleuré, elle est aussi capable de sourire.

    Sa bouche s'étire légèrement, je l'observe avec une telle intensité que je commence à en avoir mal aux yeux. Puis peu à peu, un doux sourire se dessine sur son visage d'ange. Un sourire que je n'ai encore jamais vu auparavant.

    Je ne l'ai jamais vu aussi belle.

    Remplis de joie et d'amour, j'attire à nouveau son visage vers le mienne et l'embrasse à nouveau, je ne peux plus me lasser de ses lèvres....

    Changement de narrateur.

    Je ne m'attendais pas à ce baiser et je ne pouvais que le savourer. Cela faisait depuis longtemps que je n'avais pas ressentis ce sentiment qui était à cet instant, nouveau pour moi. Tant d'émotions et de sentiments ont refais surface en l'espace de quelques jours. Maintenant, je sais que notre amour m'a aidé à me relever, plus rapidement que je le pensais....

     

    Sasuke a encore du rester à l'hopital pendant près d'une semaine. Sa jambe gauche avait été violemment percutée lors de son accident, ce qui lui a laissé beaucoup de sequelles qu'il gardera malheureusement toutes sa vie. Lorsqu'il est sortit de l'hopital, il marchait lentement à cause de la canne qu'il était dorénavant, obligé d'utiliser pour marcher.

    Un mois est passé depuis son accident et Sasuke a tenu à m'emmener voir quelque chose que j'ignore totalement. Je ne savais pas pourquoi, il affiche ce visage si triste, si démoralisé. Qu'est ce qui l'attriste autant ? Nous marchons mains dans la main sur un petit chemin dans la campagne, mes yeux se baladent sur le paysage qui s'étend devant nous, je tente de repérer un indice qui pourrait m'aider à trouver ou est ce qu'on se rend mais en vain. Après plusieurs minutes de marches, nous arrivons dans un immense cimetière. Pourquoi m'emmener ici ? Je ne comprend pas ? Sasuke a perdu quelqu'un ? Ses yeux se posent sur chaque tombe du cimetière puis après quelques allées venues entre les tombes, Sasuke s'arrête devant l'une d'elle. Celle-ci est plus grande que toutes les autres car ici est enterrée toute une famille... Je sens le regard de Sasuke sur moi mais je ne comprend toujours pas ce qu'il cherche. Je regarde à nouveau la tombe et c'est là que je sens mes jambes céder sous le poids de mon corps qui se fait horriblement lourd. Je tombe à genoux devant cette tombe sur laquelle est marquée: "Famille Haruno" et en en-dessous, je peux lire les noms d'une famille dont je ne me souviens guère mais je sais que les noms inscris sont ceux de mes parents et de mon petit frère.

    "A nos tendres et chers Kizashi Haruno                 Mebuki Haruno et leur fils Dairō Haruno               Décédés le 15 Septembre 2012"

     Je n'arrive plus à quitter cette stèle de mes yeux qui se remplissent peu à peu de larmes. Comment est ce que j'ai pu oublier ma famille ? Mon Dieu... J'ai oublié que j'avais une famille... Mais ils sont tous morts. Je suis secouée de tremblements, je sens bientôt, les bras réconfortants de Sasuke m'enlacer mais cela ne suffit plus à atténuer ma peine. Je fond en larmes en enfuyant mon visage dans mes mains.

     - Je suis désolé, il fallait que tu le saches...

    Me dit la voix de Sasuke au creux de mon oreille, je secoue la tête. Je déteste me dire que je n'ai plus aucun souvenir de mes moments passés avec mes parents et mon petit frère. Les bras de Sasuke se resserrent un peu plus autour de mes épaules. Tout en fixant la tombe, je vois bientôt Sasuke s'asseoir à coté de moi et déposer une photographie entre mes mains. Mes yeux imbibés de larmes se posent alors la photo sur laquelle est déjà tombée une goutte. J'observe la photo qui représente une famille, ma famille famille. J'y vois ma mère, mon père, mon petit frère et moi. Heureux et unis.

    - Tu étais avec eux lors de l'accident de voiture. Aucun d'eux n'a survécu à part toi, Sakura. Je suis désolé...

    Je gémis en fixant les visages figés de mes parents, nous avions l'air si heureux. Sasuke m'aide à me redresser, il se poste face à moi et me regarde droit dans les yeux. Je baisse le regard en sanglotant

    - Sakura regardes moi.

    Me dit-il en me redressant à nouveau le visage pour que je le regarde. Je le fais alors à contre coeur.

    - Je suis sur que ta famille serait fière de toi si ils te voyaient aujourd'hui, montres leur que maintenant, tu es heureuse et que tu vas vivre comme ils l'auraient souhaité pour toi. Tu mérites de savourer cette vie qui t'a été accordée, prends cela comme une seconde chance... Fais cela en hommage à ton père, ta mère et ton frère.

     Ses paroles me réconfortent et mes larmes cessent un instant de couler. J'arrive à me calmer et je ressens une soudaine envie que l'on me serre fort contre soi. Je m'approche alors de Sasuke et enfuis mon visage dévasté par le chagrin, contre son torse. Ses bras m'enlacent tendrement , il me baise le front en me chuchotant encore des paroles de consolation. Nous rentrons ensuite, mains dans la mains. Le vent chaud de l'été me caresse les joues et ma chevelure se met à voler au rythme du vent, lentement. Le chant des oiseaux résonnent dans la petites prairies que nous traversons, paisiblement. Je me me mords la lèvre inférieure en serrant un peu plus fort, la main de Sasuke, qui est si chaude et je me sens en sécurité lorsque je suis prêt de lui. Mon visage se tourne vers lui, il fait la même chose. Tout en marchant, nous nous plongeons nos regards l'un dans l'autre. Je me perd alors, un instant dans l'obscurité de ses yeux ébènes. Ce simple regard me redonne le sourire. Il sourit à son tour et se penche vers moi pour m'embrasser à nouveau.

    Changement de narrateur

    Cinq années plus tard....

     Je peste à nouveau contre cette porte d'entrée que je peine toujours à ouvrir sans la faire grincer, il faudra bien qu'un jour, je l'a répare pour de bon. Mon sac avec toutes mes affaires de cours, s'échappe de mes mains et tombe par terre... Je voulais lui faire une surprise mais il vrai qu'en faisait tout ce boucan, il va être difficile de passer inaperçus. Sakura est peut-être muette mais elle n'est pas sourde. Je lâche en juron en refermant la porte derrière moi puis traverse le couloir qui mène au salon. La première chose que j'aperçois, c'est l'immense bouquet de roses se trouvant sur la table, encore une oeuvre de ma belle... Je pose les clés de voiture sur celle-ci et glisse inutilement un doigt sur l'une des pétales de roses. J'émet un long soupir de soulagement, qu'est ce que ça fait du bien de rentrer chez soi.... Je me retourne pour aller vers le jardin mais en arrivant, je ne vois aucun signe montrant la présence de Sakura. En fronçant les sourcils, je me met à la chercher par tout dans la maison. J'entre dans la chambre qui est comme toujours, impeccable... Sakura a toujours était une maniaque du rangement, heureusement... Parce que j'ai toujours été un bordélique. Un bruit d'eau qui coule me fait sortir de mes pensées, ça vient de la salle de bain. Elle est surement en train de prendre sa douche. J'enlève ma veste, mon haut ainsi que mes chaussures et mon jeans. J'ouvre légèrement la porte et aperçois la rose nue, celle-ci est de dos et n'a toujours pas remarqué ma présence. Je m'avance lentement vers elle, celle-ci sursaute lorsqu'elle sent mon torse contre son dos. Elle se retourne immédiatement vers moi et son premier réflexe est de me donner un petit coup de poing dans le ventre. Elle me parle ensuite avec le langage des signes que j'arrive à comprendre, après de nombreuses années d'apprentissage, elle me dit "Tu m'as fait peur, imbécile!". Je ris avant de l'attirer contre moi pour l'embrasser à pleine bouche. Je sens sa poitrine nue se coller contre moi, mes mains se glissent vers ses hanches que je caresse tendrement. Je sais qu'elle sourit tout en m'embrassant et ses bras finissent par se refermer autour de ma nuque. Après un long baiser, elle me regarde et commence à me parler en bougeant ses lèvres: "Ca s'est bien passé ta journée ?". Je hoche la tête en lui souriant et lui répond à haute voix.

    - J'ai énormément de copies à corriger mais je veux avant tout, passer du temps avec ma fiancée.

     

    Lui dis-je avant de l'embrasser tout en la poussant à l'intérieur de la douche ou l'eau brûlante vient percuter mon dos. Je grogne en sentant ma peau, brûler au contact de l'eau... Ce qui fait rire Sakura qui me caresse les lèvres d'un doigt, j'aperçois assez rapidement, une fine bague en or qu'elle porte sur son annulaire de la main gauche, cette bague que je lui ai offert il y a quelques mois en l'a demandant en mariage et qu'elle a pour mon grand bonheur, accepté en me sautant au cou. Sa longue chevelure rose est maintenant trempée, celle-ci cache alors sa poitrine... On dirait une sirène. Ses yeux pétillent de mille feux et ses lèvres roses se mettent à remuer, j'y lis.

    "Je t'aime" 

    Je lui souris avant de lui répondre.

    - Moi aussi, je t'aime.

    "Après tant de mois à m'être battu pour obtenir un simple sourire de sa part, j'ai fini par tomber fou amoureux de cet ange. Mon amour pour elle n'a pas d'égale.

     Je me suis toujours demandé ce que je ferai une fois adulte. Du genre, est ce que je me ferai du fric, est ce qu'un jour je deviendrai quelqu'un d'important. Parfois, les choses auxquelles on ne se serait jamais attendu, arrivent ... Comme obtenir mon concours de professeur d'art plastique, aménager avec Sakura, dans une petite maison à la campagne et l'a voir aussi obtenir le diplôme pour devenir professeur de danse...On rencontre des milliers de gens et aucuns d'eux ne vous touchent réellement. Et tout un coup vous rencontrez une personne et votre vie est changée... Pour toujours."

                                            FIN

     Chapitre 6.

     

    Note de l'auteur.

    Ceci est la fin de la fiction "Le sourire de Sakura" et j'espère vraiment que vous avez prit du plaisir à la lire. Dites moi ce que vous en pensez! Je vous remercie tous pour vos agréables commentaires et votre fidélité qui me tient énormément à coeur.


  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Décembre 2013 à 23:03

    Oh non c'est fini... Mais j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à la lire. Tous étais réellement génial! Que dire de plus!

    2
    Samedi 14 Décembre 2013 à 23:13

    cest vraai je vais bientot commencer deux nouvelle fic une sur fairy tail et la utre totalement invente

    3
    Samedi 14 Décembre 2013 à 23:47

    c'est quoi fairy taill et tu ne continues plus prêtresse de lune? Quant à moi j'ai presque finis une page de word bon j'y retournes!

    4
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 00:05

    enfaîte si mes je n ai plus d'inspiration alors je met d autre fiction le temp que je finisse le prochain chapitre

    5
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 00:09
    6
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 01:23

    j'ai tous simplement adoré, ce cette fic étais fantastique et je regrette beaucoup qu'elle soie rendu à sa fin, mais comme en dit pour toute chose une fin, se chapitre étais très émouvent, et j'ai eu des frisent car je me sentais réelement dans la peau des personnage, je me voyais en tant que sakura, courent, suplient, qu'il soi en vie, ne fessent même plus attention à mon entourage, et ne voulent que revoir son doue visage me sourire, suplient pour qu'il reste à mes cotés.

    j'ai hate de voir la fic sur fairy tail un mangas que j'adore et que j'ai personnelement vus tous les épisodes, j'éspère qu'il sera sur Natsu, et Lucy car j'ai trouvé perso qu'il la métté beaucoup trop à l'écart (et qu'il en changer son caractère dans la dèrniere saison). sinon, pour la deuxième fic je te fais confiance car je sais qu'elle sera parfaite.

    enfin je te dit que j'ai hate de voir la suit de tes progré, moi la je suis vraiment dans les nuages, je n'arrête pas de me demandé si j'ai réussi, j'ai trop peur d'avoir échoué à mes compo, si tu savais le nombre de foie que j'ai calculé ma moyenne, et à chaque foie avec un résultat différent, je sais que j'ai réussi à avoir la moyenne mais le problême est: "combien?", désolé, je doit t'ennuyais avec tous sa, je te dis à plus tard ^^ et bonne nuit.

    7
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 02:18

    Tu te trompe tu ne mennuye  pas c'est vraiment gentille de ta par et oui je compte bien mettre du n'a lu mes je ne c'est pas si je fait une histoire complètement différente en ne prenant que les perso et la magie et que Lucy rentre differemant dans la guilde ou une schoolfic ou alors quand il sont petite ou je fait une Lucy qui devient méchante dit moi tu me conseillerai koi

    toi aussi tu te demande toujours combien est ta moyen'en moi aussi j ai souvent les note varier

    8
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 02:28

    moi je préfaire loa première suggestion, et oui en est pareil

    9
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 03:32

    Ok ben je vais voir si j en ai une dans se genre déjà écrit sinon je le fait au fur et a mesure

    comme sa fait deux ans que j écrit en tout genre et que je les publier pas yen à tout bien que se soit inventer schoolfic ou sortit d un anime le plus souvent j'ecrit en cour

    10
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 16:34

    Moi aussi j'ai adorée cette fiction même si je n'aime pas spécialement Naruto. T'as su nous faire plongée dans l'histoire, peut de personne réussisse à le faire et toi tu es arrivée. La fin est superbe ! J'ai vraiment hâte de lire ta fiction sur Fairy Tail ^.^

    11
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:35

    merci et j'ai déjà choisi ma fic iinventer il n'y aura que 10 chapitre enfaite j aime pas trop faire des grandes fic

    12
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:38

    D'accord :D

    13
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:39

    Vivement qu'elle sorte ^^

    14
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:40

    moi aussi j'ai hate, je suis sûre qu'elle sera fantastique!

    15
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:45

    ces une histoire sur les ange et un demon je pense mettre le resumer et peut etre le 1 chapitre aujourd'hui

    16
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 17:52

    Oui ! x)

    17
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 18:31
    18
    Dimanche 15 Décembre 2013 à 18:32

    J AI MIS L4INTRODUSTION

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :